Le slow marketing

Il y a le "slow food", le "slow travel", le "slow dating"… et pourquoi pas le "slow marketing"?

I'd like to offer advice to marketers. Stop fixating on the next, and start getting smart about the now — or even the recent. Before asking what shiny objects are sparkling just around the bend, take a look at the many, many channels that are available to you today and ask yourself if you've done the best job of experimenting, optimizing, standardizing and internalizing the way you use the long list of the not-so-new to engage consumers.

En lisant les propos de Greg Verdino sur cette course éperdue vers l'innovation web, je me sens moins seul tout à coup.

(Adaptation libre) "J'aimerais offrir un conseil aux gens de marketing : cessez de courir après ce qui s'en vient! Prenez le temps de vous faire une tête sur le maintenant, ou du moins sur le récent. Au lieu de vous attarder à la prochaine coqueluche qui fera l'objet de toutes les conversations, demandez-vous si vous avez réellement expérimenté et tiré profit des très nombreux moyens actuellement à votre disposition d'entrer en contact avec vos clientèles."

Ça adonne bien, mes clients aussi vivent sur le plancher des vaches (ou des escargots). Image : Slow Food USA.

This entry was posted in innovation, méthode, services web. Bookmark the permalink.