Personnaliser la page Facebook?

C’est bien de personnaliser une page de marque dans Facebook. Dans l’onglet d’entrée (landing tab), dans certains onglets avec des applications spécifiques. Question de permettre au visiteur de reconnaître la marque, de le faire participer à des concours, de lui faire visionner des vidéos, des photos, de lui faire remplir un formulaire, etc.

Autant de bonnes raisons.

Le hic, c’est que l’engagement à la marque est ponctuel dans ce contexte, souligne Dave Fleet dans son billet Facebook Strategies: Content Over Creative.

En fait, toute l’énergie mise dans la personnalisation occulte un fait que tout gestionnaire de page Facebook remarque tôt ou tard : la seule fois ou presque où le visiteur vient dans la page, c’est au moment de cliquer sur « J’aime ». Ensuite, les points de contact entre le visiteur et la marque, ça se passe dans le Fil d’Actualités, pas sur le Mur de la page.

Pensez à votre propre consommation de pages de marque Facebook. Combien « aimez-vous » de pages? Combien parmi celles-ci visitez-vous sur une base régulière? Et plus encore, combien de fois entrez-vous en interaction avec une page?

N’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires.

Des chiffres qui font réfléchir

Jay Baer, dans son billet Why Most Facebook Customization is Wasted Effort, évoque l’analyse réalisée par Jeff Widman de Brand Glue, une firme de gestion de pages Facebook. À l’aide de l’API de Facebook, Widman a découvert que 99,5 % de tous les commentaires aux statuts des pages de marque proviennent du Fil d’Actualités, et non du Mur de la page.

Autrement dit, les gens abonnés à la page ne viennent pas dans la page. Embêtant.

Il est encore plus embêtant de constater qu’une infime partie des statuts de votre page se retrouve dans le Fil d’Actualités de vos abonnés. En fait, 1 sur 500, selon Widman et Mari Smith.

Baer :

Whether or not those status updates continue to show up in the News Feeds of your fans is no sure bet. In fact, Widman and Facebook gurette Mari Smith estimate that fewer than .5% of all status updates are shown in members’ Top News feed (which is the default setting used by ~95% of all Facebookers). Consider that for a second. If you have 200 Facebook fans, and you publish a status update, on average 1 of those 200 will see it. That’s like a social marketing slot machine.

Le réel défi ne devient alors pas tant de se lancer dans la personnalisation des onglets ou de recopier tout le site de l’entreprise dans la page Facebook. Il s’agit plutôt de faire croître ce taux 0,5 % de visibilité dans le Fil d’Actualités, en s’assurant que les statuts génèrent des « j’aime » et des commentaires des abonnés à votre page, de telle sorte que la viralité fasse son oeuvre.

Ainsi, au lieu de dépenser temps et argent dans la personnalisation de leurs pages, les entreprises devraient mettre l’emphase sur la création de statuts percutants sur une base fréquente et régulière.

This entry was posted in contenus, conversion, Facebook. Bookmark the permalink.
  • Manon Morin

    Salut Richard ! J’aime beaucoup ton blog ! Je suis en train de faire le mien ! C’est cool ! Bravo ! J’aime ton visuel et ton visage :) toujours frais et sympathique ! Prends bien soin de toi Richard ! Je vais suivre tes articles ! Bye !